Le crédit d’impôt travaux

Crédit d'impôt travaux

Si vous prévoyez d’engager des travaux de rénovation, sachez que vous pouvez bénéficier de certaines aides financières, notamment du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE). Le CITE a été mis en place par la loi de finances de 2015, en remplacement du dispositif appelé Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD), entré en vigueur le 1er janvier 2005.

Qui est concerné par le CITE ?

Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, vous pouvez prétendre au crédit d’impôt pour l’éco-rénovation de votre logement principal. Il vous permettra d’obtenir une réduction de 30% des dépenses engagées, achats et main-d’œuvre confondus, sur vos impôts. Le crédit d’impôt travaux a pour vocation d’inciter les particuliers à entreprendre des rénovations dans le but d’améliorer la performance énergétique des habitats et donc de réaliser une économie d’énergie. Cette mesure fiscale est accessible même aux foyers non imposables.

Quelles sont les conditions d’obtention ?

Les travaux entrepris doivent avoir pour objectif d’améliorer votre logement en terme d’économie d’énergie. De ce fait, un maximum de travaux ouvrent droit à cette réduction d’impôt, comme l’isolation thermique (fenêtres, murs, toitures), le remplacement des équipements de chauffage ou d’appareils de production d’eau chaude comme un chaudière ou une pompe à chaleur, etc. Est aussi concerné l’acquisition et l’installation de tout appareil qui utilise l’énergie renouvelable. Cependant, depuis le 1er janvier 2015, cette réduction est accordée sous réserve que les ouvrages soient réalisés par des professionnels agréés, certifiés RGE (Reconnus Garant de l’Environnement). Cette mesure a pour but de garantir les rénovations, en faisant appel à des professionnels reconnus et responsables, qui utiliseront les matériaux appropriés et conformes pour une éco-rénovation.

Isolation thermique au meilleur prix ? Déposez une demande de devis travaux >

Le montant du crédit d’impôt est égal à 30 % du prix des matériaux, des équipements ou des appareils. Le montant devra englober le prix des matériaux ou appareils et leur pose par des professionnels RGE. Le Code Général des Impôts définit les critères techniques et performances minimales pour les appareils, équipements et matériaux éligibles au CITE. Aucune démarche particulière n’est à effectuer pour bénéficier du CITE. Il convient de conserver les justificatifs (factures, tickets d’achats) et déclarer le total des sommes dépensées lors de votre déclaration annuelle de revenus. Le montant du crédit d’impôt est plafonné à 8.000 € par personne ou 16.000 € pour un couple. Vous pouvez recourir à un simulateur en ligne pour calculer le montant du crédit d’impôt travaux qui vous sera accordé. Vous pouvez cumuler le crédit d’impôt avec d’autres aides, comme l’éco PTZ.

L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro (éco ptz) est une facilité de financement, sous forme de prêt. Son montant est plafonné à 30.000 €, qui seront dédiés uniquement à la rénovation énergétique de l’habitat. Sous des conditions différentes, un éco-prêt peut être accordé également à un syndicat de copropriétaires. Tout comme le CITE, l’octroi de ce prêt est suborné à la réalisation des ouvrages par des professionnels certifiés RGE. L’éco-prêt et le crédit d’impôt travaux sont cumulables, quelles que soient vos ressources, depuis mars 2016. N’hésitez pas à déposer une demande de devis travaux pour trouver un artisan certifié près de chez vous.